Les cygnes noirs de Montsouris

18 avril 2018

 Cela aura été une belle, mais bien  triste histoire que celle des cygnes noirs du parc Montsouris : Dominique, une amie d'Un moment fleuri nous informe que le cygne noir mâle est mort alors que le couple était, cette année à nouveau, en train de préparer le nid. C'est désolant.

Octobre 2017 : tout va mieux !

Julia et Julien sont toujours là, et en bonne compagnie : le héron, une ribambelle de mouettes, des canrds, des poules d'eau… bref, les oiseaux sont de retour. Une belle journée d'automne que ce mercredi 17 octobre. 

Cliquez pour un petit diaporama.

Dernières nouvelles (2017)

Nous suivions avec intérêt la croissance du survivant dont les plumes, à la mi-juillet, commençaient à noircir, or il est mort dans des circonstances assez mystérieuses. Nous partageons la tristesse de la dame bénévole qui, depuis des années, est une véritable mère pour les cygnes du parc Montsouris.  

Le 27, nous avons plus ample information par un article du Parisien. Les services municipaux prennent les choses en main pour résoudre le mystère de la disparition des petits cygnes et de nombreux canetons.

Que doit-il se passer dans la cervelle et le cœur d'oiseaux de Julia et Julien ? Mais ne faisons pas d'anthropomorphisme. Nous mettons en ligne une video, les montrant quelques jours après avoir perdu leur deuxième bébé.

Cygnes1Cygnes1 (9.62 Mo)

Le 10 août, nous apprenons que c'est bien le botulisme qui a tué les oiseaux du lac. Voir l'article du Parisien.

Le lac semble soudain singulièrement vide après tous ces événements.

Reste le héron que nous avons photographié lors de nos fréquentes promenades dans ce parc que le baron Haussmannn fit aménager pour que le peuple parisien puisse bénéficier d'un coin de nature…

Un lac plus peuplé : celui de Saint-Mandé, quand des parents donnent à manger aux oiseaux pour le plaisir de leurs bambins. (29 juillet)

les cygnes blancs de Saint-Mandé (video)les cygnes blancs de Saint-Mandé (video) (8.76 Mo)

Un couple

La nidification s'est faite au bord du lac dans un petit périmètre protégé.

Comme beaucoup de promeneurs, nous suivons l'événement. 

Clic1 pour les premières images

Les photos ci-dessous datent du 27 mars. Les regards ne semblent pas gêner Madame Cygne tandis que Monsieur,  la tête sous l'aile, fait la sieste… L'éclosion ne saurait tarder… 

Ce n'était pas un poisson d'avril, mais hélas, il va falloir recommencer. Nous apprenons aujourd'hui, 4 avril, que ces deux-là ont un nom : Julia et Julien, qu'au départ, il y avait 5 oeufs :  4 ont disparu mystérieusement, le cinquième était fêlé. 

MAIS Julia en a pondu deux autres, elle continuera donc à couver et elle n'est pas seule.

Nous avons assisté au passage de relais et à une scène étonnante. Tandis que Julien s'installe sur le nid, Madame accourt vers sa "mère" nourricière, une bénévole qui s'occupe des cygnes depuis 3 ans… Julia adore les pissenlits et surtout les endives…

Clic1 pour ce second diaporama

 

Cygne noir mars

Perimetre2

 

 

 

Ils sont nés !

Vnaissance1

Clic1 pour voir les cygneaux une quinzaine de jours  après leur naissance…

Hélas, il n'en reste qu'un !

Vcygneau4

 

Hypothèses : une carpe vorace aura entraîné l'oisillon vers le fond. Un renard sera passé par là (il y en aurait une douzaine dans Paris ou qui traversent Paris. Les parents vont redoubler de vigilance…

Pour voir les photos des 10 et 13 mai, Clic1

 

Date de dernière mise à jour : Jeu 19 Avr 2018